Partager sur les réseaux sociaux
  •  

9ème FRENCH RIVIERA COUNTRY MUSIC FESTIVAL Le festival qui fait découvrir les talents Le festival azuréen de la synergie musique et danse country

Pour la 9ème année consécutive, l’Association pour la Promotion de la Country Music en région PACA (APCM PACA) organise son FRENCH RIVIERA COUNTRY MUSIC FESTIVAL. Cette année, ce sera les Vendredi 20 et Samedi 21 juillet 2007 au Parc des Canebiers Sud à Cagnes-sur-Mer (06800).

Son Président et organisateur, Gérard Vanderborck, définit le festival de la manière suivante : « Depuis le début nous mettons tout en œuvre pour que notre festival soit celui de la synergie musique et danse country. La musique Country et son complément indispensable qu’est la danse Country sont devenus des phénomènes exponentiellement croissants que plus personne ne peut ignorer. ».

C’est au cœur de la Côte d’Azur, entre Nice et Cannes, qu’est née l’ APCM PACA., première association dans le département à lancer des activités liées à la musique country et à la danse country. pionniers en la matière sur notre French Riviera.

Son très remarquable groupe de danseurs, les  » Country Dancers «  de Cagnes-sur-Mer, ont été les pionniers en la matière sur notre French Riviera.

Pourquoi le Country Music Festival sur la French Riviera : Parce que cette merveilleuse région ensoleillée est chaque année le siège de très importants festivals musicaux , citons entres autres les deux célèbres Festivals de Jazz de Nice et de Juan-les-Pins. Afin de compléter ces festivals de musique américaine, il fallait un festival de musique country. C’est ce qui a été fait.

Rappelons les objectifs du French Riviera Country Music Festival de Cagnes-sur-Mer  :

 la découverte des multiples facettes et de la richesse de la musique Country

 la découverte de nouveaux talents internationaux

 La découverte de talents Français

 La découverte de nouveaux talents de la région PACA

Et bien sûr la découverte de la ville de Cagnes-sur-Mer associée à son tissu économique et culturel (musées, hôtels, restaurants, plages…)

LE PROGRAMME

Vendredi 20 juillet

COUNTRY COOKING

Le groupe belge Country Cooking aura l’honneur d’ouvrir la soirée de vendredi. Pour un groupe, démarrer un festival ce n’est pas toujours évident, le public n’est pas encore bien dans l’ambiance, c’est comme un vieux train à vapeur qui à besoin de quelques kilomètres de rails pour prendre son rythme de croisière. Le premier groupe, c’est bien souvent celui qui va donner l’ambiance du festival, c’est lui qui va ouvrir les festivités. Pour les organisateurs, il ne faut pas se tromper, ce départ est primordial. Cette année c’est à un groupe belge qu’incombe cette tâche, le groupe Country Cooking. Malgré l’enjeu que cela représente, nous devons vous avouer que nous ne sommes pas trop préoccupé car nous les connaissons bien et nous savons qu’ils assureront comme dans chaque manifestation où ils répondent présents.

Le groupe Country Cooking a souvent été remarqué pour ses prestations ultra dynamiques sur les scènes belges et ailleurs. Ces six musiciens ont su se créer un solide répertoire pour pouvoir s’adapter rapidement à des endroits différents et aussi aux divers goûts de leur public. Ces six bâtons de dynamites ont à leurs actifs plus de 120 concerts qu’ils ont amassés sur les deux dernières années, ils ont foulé les scènes de beaucoup de festivals.

La diversité de leur programme musical s’étale largement du bluegrass à la new country de quoi satisfaire un plus grand nombre de personnes et ça fonctionne puisqu’ils enregistrent un franc succès partout où ils passent.

Ils présenteront un show explosif haut en couleurs qui vous fera danser, chanter et taper du pied pendant 1h30. Nous avons comme dans l’idée que la 9ème édition du French Riviera Country Music Festival va démarrer fort.

Formé en 1995 à l’initiative de Laurent, le groupe ne commencera à se produire sur scène seulement un an après.

Remarqués pour leurs prestations scéniques ultra-dynamiques dans les cafés-concerts, les 6 musiciens séduiront bien vite les organisateurs de festivals dédiés à la country music.

Le groupe apparaîtra pour la première fois en festival le 13 avril 1996, à Fraiture. Et ça commence bien, le groupe y reçoit le prix du public. Et pourtant, le groupe n’arrive pas à trouver son style…La traversée du désert débouchera sur l’arrivée de Michel, le chanteur.

La séduction

En 1998, après avoir écumé de nombreuses scènes belges, la CAWAB décerne à Country Cooking un Award « best rising star », et reprend un titre sur sa compilation.

Un style épuré, une approche de la scène tout à fait moderne, un répertoire en béton, tels sont les atouts du groupe, les directeurs artistiques des festivals tiennent enfin le groupe qui se différencie des autres, tout en restant dans le style country.

Les défis

En 2000, le groupe décide d’enregistrer un CD 4 titres destiné aux radios et organisateurs, l’exercice est difficile, le budget est très limité mais ceci permettra aux 6 musiciens de sortir des habituels festivals belges.

La réputation de Country Cooking dépasse alors les frontières de la Belgique, les organisateurs lançant des défis sans cesse grandissants…

Juin 2003, un CD 4 titres préfigurant un album est enregistré chez « Planet Sound », mixé par Stéphane Delory et masterisé par Etienne Demoulin. Les photos sont de Luc Liégeois, il est réalisé spécialement pour le Festival International de Mirande. Country Cooking est le premier groupe belge a pouvoir y participer…et les festivaliers seront conquis par la fraîcheur des « petits belges »

Les voyages, les projets

En une année, Country Cooking visitera les 4 coins de la France, la Suisse, parcourra des milliers de kilomètres, consommera des centaines de litres de bière, et donnera toujours le show le plus explosif de la scène country européenne actuelle. Le spectacle proposé s’intègre particulièrement bien dans les festivals, car Country Cooking ne ressemble à aucun autre Country band!

En 2004, une tournée des grandes scènes est réalisée avec beaucoup de succès, en Belgique comme à l’étranger. La presse relate les concerts avec beaucoup d’enthousiasme:

« …les belges de Country Cooking -six bâtons de dynamite- au solide répertoire ont brillamment ouvert le feu… »

  •     Country Cooking - Southbound Train

MARIOTTI BROTHERS

MARIOTTI BROTHERS UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Fils d’un musicien professionnel, Philippe et Laurent commencent très tôt leurs études musicales classiques.

Philippe a obtenu le premier prix de guitare au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe du maitre Alexandre Lagoya et le premier prix de musique de chambre dans la classe de Maurice Bourgues. Il réalise de nombreux récitals en France et à l’étranger et se produit en tant que soliste au sein d’orchestres (Ensemble Intercontemporain de Pierre Boulez, Ensemble Orchestral de Paris ainsi que le Brussel’s Guitar Quartet). Musicien de séances à Paris, il participe à de nombreux enregistrements classiques (duos de guitares, guitare solo, violon-guitare) ainsi qu’au sein de diverses formations.

Il enseigne la guitare classique au Conservatoire Jacques Ibert à Paris 19°.

Laurent a obtenu le premier prix de virtuosité du Conservatoire de Lausanne dans la classe du célèbre violoniste Pierre Amoyal ainsi que le premier prix de musique de chambre. Chef d’attaque des seconds violons dans l’orchestre « La Sinfonietta de Lausanne », il est également membre fondateur de l’Art Quartet et se produit régulièrement dans de nombreux festivals européens. Co-soliste à l’orchestre de chambre de Barcelone (Espagne) pendant 2 ans, il a participé à la bande originale du film « La belle verte » de Coline Serault et a enregistré de nombreux disques dans diverses formations de musique de Chambre et Symphoniques.

Il enseigne le violon et la guitare à Lausanne en Suisse.

Leur père Jean-Pierre Mariotti, (guitariste de renommée nationale), a été un des pionniers de la guitare électrique en France. Dans les années 60, il est le guitariste solo du fameux orchestre « Les Dominos ». Il a fait les premières parties de Johnny Halliday, Eddy Mitchell, Claude François et a été le guitariste d’Evariste. Il fait découvrir à Philippe et Laurent d’autres horizons musicaux, en particulier la country music puisque ce guitariste de métier jouait déjà du pedal steel à une époque où cet instrument était méconnu en France.

C’est ainsi qu’ils découvrent Waylon Jennings, Merle Haggard, Elvis Presley, Johnny Cash etc…

Cette musique est leur source d’inspiration. En 2001, ils créent les Mariotti Brothers et s’entourent de musiciens talentueux ayant une grande expérience de la scène.

Ils ont participé à de nombreux  spectacles et festivals  tant en France qu’à l’étranger :

Cheval Passion (Avignon), Village Equestre (Beziers), Collège Beausoleil (Suisse), Festival du Désert (Suisse), High Country Ranch Wyoming (USA), 9ème et 10ème International Country Music Festivals de Genève (Suisse), Festival de Sathonay (Lyon France) 1er Festival de Country Music de Miramas (France), Festival de Bernex (Suisse), Palais Longchamp (Marseille France), Parc Saint Cyr (Marseille France) etc…

Philippe a obtenu le premier prix de guitare au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe du maitre Alexandre Lagoya et le premier prix de musique de chambre dans la classe de Maurice Bourgues

Il enseigne la guitare classique au Conservatoire Jacques Ibert à Paris 19°.

Laurent a obtenu le premier prix de virtuosité du Conservatoire de Lausanne dans la classe du célèbre violoniste Pierre Amoyal. Chef d’attaque des seconds violons dans l’orchestre « La Sinfonietta de Lausanne .

Il enseigne le violon et la guitare à Lausanne en Suisse.

Leur père Jean-Pierre Mariotti, (guitariste de renommée nationale), a été un des pionniers de la guitare électrique en France..

C’est ainsi qu’ils découvrent Waylon Jennings, Merle Haggard, Elvis Presley, Johnny Cash etc…

Cette musique est leur source d’inspiration. En 2001, ils créent les Mariotti Brothers et s’entourent de musiciens talentueux ayant une grande expérience de la scène.

  •     Mariotti Brothers - Lonely World

Samedi 22 juillet

Big Rock

Big Rock nous vient de la région de Marseille. Il sera accompagné par l’excellent groupe Appaloosa. Ce sera le coup de pouce du festival « chanteur Country région PACA ».

Un groupe absolument à découvrir tant pour les amateurs de musique country que pour les Country Dancers.

Ce jeune artiste débuta sa carrière dans le milieu du spectacle en 1989 à l’âge de 3 ans dans un parc d’attraction à thème western du sud de la France. Il y fit ses premières armes en tant que figurant de spectacle dès son plus jeune âge. Mais depuis toujours il est bercé au son des guitares et autres violons qui font de la country music ce qu’elle est.

La musique devenant au fil des années bien plus qu’une simple passion, Big Rock (de son vrai nom Fabien) commence à chanter devant un public composé de ses parents et de ses amis et commence à séduire l’audience à l’âge de 7 ans. Contrairement aux jeunes du même âge, il passe la totalité de son adolescence en étant fan d’artistes américains dont Alan Jackson, Brooks and Dunn, Willie Nelson et bien sur Monsieur Garth Brooks font tous partie.

Il rêve d’avoir son propre groupe et de monter sur scène pour dévoiler et exprimer son talent. C’est alors qu’il rencontre par hasard sur un festival country du sud de la France une formation « Country Road » qui deviendra une année plus tard la sienne. Durant les deux années qui suivent il fêtera son 18ème et 19ème anniversaire sur les routes de France pour rencontrer le public français et peaufiner son talent musical de scène en scène.

En 2005, le petit chanteur du sud de la France décide de lancer sa carrière solo et choisi le nom de « Big Rock ». Par la même occasion il contacte de nouveaux musiciens et fini par monter sur scène avec une nouvelle formation passant de 4 musiciens à 8 dont certains d’entre eux pourraient faire pâlir les plus grands artistes français. Il compte dans ses rangs des gens tel que Jean Yves Lozac’h (pedal steel guitar), Danny Vriet (Fiddle), Pierre Chérèze (electric guitar), Romain Petite (piano) et bien d’autres…

En une seule année de carrière solo, ce jeune artiste a déjà de belles références à son actif telles que le festival off de Equiblues (St Agrève), le festival Country Days (Sénas), la soirée Liberty Country Dance où plus de 800 danseurs étaient présent, le Tremplin des Nouveaux Talents de la Country (Disney village) devant plus de 5000 personnes et tout dernièrement le festival Country Passion (Miramas) où il a assuré la première partie de la star américaine Dale Watson and his lonestar.

En fin d’année 2005 « Big Rock » a eu le plaisir d’être nominé aux « Music Box Country Awards » dans la catégorie « Meilleur Espoir Masculin 2005 ». Chacune de ses apparitions sur scène sont de vraies performances mêlant à la fois musique, spectacle, joie de vivre et passion. Depuis le début de sa carrière, il est devenu une des pièces constituant l’avenir de la Country Music et du Honky Tonk européen.

Le 21 janvier 2006, « Big Rock » a sorti son premier album intitulé « TRIBUTE » composé de 12 titres grâce auxquels il rend un hommage à toutes les stars américaines qui ont fait de lui l’artiste qu’il est.

  •     Big Rock - I Am From The Country

CHARLIE Mc COY

Plusieurs fois nommé « meilleur instrumentaliste de l’année », un GRAMMY AWARD ( distinction dont il est le plus fier ), deux prix de la Country Music Association, cinq prix de l’ « Academy of Country Music », plusieurs disques d’Or, Charlie Mc Coy ne compte plus les récompenses prestigieuses.

Depuis le début des années 60 il est une référence pour tous les harmonicistes du monde entier, mais ses prouesses musicales s’étendent à la plupart des instruments à vents et cuivres ainsi que la guitare, la basse, la batterie et les claviers.

Il a laissé son empreinte sur des milliers d’albums aux côtés d’Elvis Presley, Bob Dylan, Simon & Garfunkel, Chet Atkins … En France, Johnny Halliday mais surtout Eddy Mitchell ont travaillé avec lui.

Il faut également souligner qu’il est le compositeur de plusieurs morceaux d’anthologie tel que Orange Blossom Special, Boogie Woogie ou encore le monument Pretty Woman par exemple.

Fortement marqué par les harmonicistes de Blues mais aussi par les fiddlers appalachiens, qu’il imite avec son instrument, Charlie a participé à d’innombrables séances d’enregistrements.

A Nashville certains disent de lui « qu’il possède une brosse à dents dans chaque studio » et à Nashville il en existe des centaines. En fait, il est dans les années 60 et 70 l’harmoniciste attitré de Nashville, la capitale de la Country Music aux Etats-Unis.

Coté albums, avec Lester Flatt et Earl Sruggs il grave ( chez Columbia ) dans la fin des années 70, un album mythique Strictly instrumental où Charlie est réellement à son avantage. Après 1982 il commence à tourner hors des Etats Unis. Dans le monde entier, très vite, il se fait une solide réputation grâce à son jeu très technique qui le caractérise. Il enregistre alors de très grands albums Out on a limb ( chez Step One) ; Live in Paris en public ( chez PSB ) ou encore Beam me up Charlie ( chez Step One ) également.

Charlie Mc Coy est l’un de ces « super men » qui, en plus de quelques 200 à 300 séances d’enregistrements par an, a aussi une carrière d’artiste très productive ( il a enregistré 19 albums ces 19 dernières années ) il est aussi directeur musical d’une série télévisée «  HEE-HAW ».

Malgré tout cela, Charlie McCoy est resté très humble et particulièrement sympathique. Ce grand Monsieur a gardé dans ses petits yeux discrets, la lueur d’un gamin de trois fois 20 printemps. Quel grand bonheur de recevoir cet artiste si extraordinaire et si humble à la fois.

 

  •     Charlie McCoy - Boogie Woogie

Eddy Ray Cooper

            Né à Charleville, comme Rimbaud, Eddy Ray Cooper a vécu de longues années en Italie du Sud. Et, comme la plupart des grands de la Country, il a commencé à chanter dans la chorale d’une église. Venu s’installer à Antibes en 1990, Eddy Ray, qui croît qu’il n’est qu’un rocker, forme son groupe «  Sweet Nashville  ». En 1992, il fait le pèlerinage à Nashville. Et il découvre qu’il est aussi, et peut être surtout, country. Normal : le rock qu’il aime, le rock des fifties est intégralement né de la country quand il n’est pas carrément de la country…

En 1988, Joey Walz, pianiste de Bill Haley de la grande époque, lui a commandé un titre en américain pour son label Caprice Intl Record. Ce sera «  The Lonesome Man  ». La version Eddy Ray Cooper sera diffusée sur les radios Country US.

Eddy Ray Cooper a un répertoire New Country Rock qui va ravir les fanatiques de Western et Line Dance.

Enfance partagée entre les Ardennes (Sedan) et l’Italie du Sud (Brindisi) où il chante à la chorale d’une petite église de quartier, Eddy Ray Cooper s’installe à Antibes en 1987 où il forme son premier groupe ‘Sweet Nashville’.

Son style musical s’est construit au gré des voyages et des rencontres qui jalonnent son parcours. De ses pérégrinations à travers les USA et notamment de ses passages dans des villes mythiques comme Nashville, Memphis ou Austin, Eddy Ray Cooper retient les leçons de ses maîtres. Auteur compositeur interprète, il sort son premier CD en 1996 « Tender to Rock » comprenant 9 titres originaux en français d’un style aux influences multiples mélant énergie, humour et poésie.De sa rencontre au Midem de Cannes,en 1998 avec Joey Welz (ex-pianiste de Bill Haley), Eddy R. Cooper compose et enregistre la chanson « Lonesome Man » pour le label Caprice Intl’ Records aux USA.

De 1996 à 2000, il fait la connaissance de grands songwriters tels qu’Alex Harvey, Sony Curtis, Becky Hobbs, Guy Clark…

Ces rencontres lui donneront l’envie de développer entre autre une carrière acoustique. En juillet 2003 sort son second CD « Solitaire » composé de 11 titres originaux en français et en anglais. L’album « Solitaire » est le résultat d’un travail mûri, notamment avec les chansons « La Lettre » ou  » La Foi » où Eddy rend hommage à la langue française dans un style authentique et chaleureux.En 2004 sort son DVD Live enregistré au Palais des Congrés de Juan-les-Pins. Eddy R. Cooper a acquis l’art et la manière de jouer le plus sincèrement possible et s’affiche comme l’un des représentants fidèle et authentique de ce style musical dans l’hexagone.Il a déjà conquis le public de divers lieux de représentations à travers la France et l’Europe avec une moyenne de 100 concerts par an. En avril 2005 il fait une tournée de quinze jours au Canada (Montréal),épaulé par Mario Dumaine des productions CRT

Il sera accueilli par plusieurs radios dont CJMS et  Génération Country et se produira dans divers lieux de spectacles. Un compte rendu de cette tournée est disponible sur  http://alain.count3club.free.fr sous l’onglet ‘Document’ En mars 2004 le  CD ‘Solitaire’ était classé au top 5 sur le palmarès de la radio québècoise CFLX 95,5 fm et la chanson ‘Rock’n country boogie man’ classée 26ème et 21ème au top 40 Independent Country Songs USA.

Eddy R. Cooper continue à évoluer dans un style où ses talents de crooner rejoignent sa culture,où Country, Blues et Rock’n Roll se rencontrent le plus souvent, il laisse toujours derrière lui de belles mélodies, des rythmes endiablés et de beaux souvenirs.

Fidèle à sa passion il vient à votre rencontre.

 

  •     Eddy Ray Cooper - I Dont Know What To Do